La dépression est associée à un risque multiplié par 8,53 fois de douleur à la hanche

La dépression et l’obésité s’avèrent fortement liées à un risque accru de douleur à la hanche révèle cette étude d’une équipe de chirurgiens orthopédiques du Center for Orthopedics, Trauma Surgery and Spinal Cord Injury de l’Heidelberg University (Allemagne). Des données issues du suivi d’un échantillon représentatif de la population allemande qui confirment un risque de douleur à la hanche multiplié et jusqu’à 8 avec les troubles dépressifs.

 

Cette étude sur les troubles musculosquelettiques menée auprès de 2.515 adultes révèle déjà la forte prévalence de ce type de douleur en population générale, soit, ici, 4,9% pour une douleur chronique à la hanche et 1,5% pour une douleur chronique à la hanche invalidante.

 

  • Ces douleurs à la hanche touchent 1 à 5 sites dans 47% des cas,
  • elles sont diagnostiquées comme généralisées (de 6 à 19 sites) dans 50% des cas.
  • l’obésité est associée à un risque de douleur chronique à la hanche multiplié par 2,55 fois
  • la dépression à un risque multiplié par 8,53 fois.
  • Cette dernière association s’avère dose-dépendante, l’augmentation des scores de symptômes dépressifs sur une échelle standard de la dépression étant associée à une augmentation du risque de douleur chronique invalidante à la hanche.

 

Si cette étude démontre une association et suggère très probablement une relation bilatérale entre l’obésité, la dépression, et l’arthrose de hanche, elle appelle les rhumatologues à rechercher ces comorbidités et à les traiter, chez leurs patients atteints de symptômes dépressifs.

Source: Musculoskeletal Care 08 January 2019 DOI: 10.1002/msc.1380 Obesity, depression and hip pain

Plus sur l’Arthrose de la hanche sur Rhumato/fibromyalgie Blog

 

Équipe de rédaction Santélog

Source: ARTHROSE de la HANCHE : Il faut chercher du côté de l’obésité et de la dépression