Si les scandinaves sont dans le futur, les japonais eux sont dans une toute autre dimension en terme de publicité. En voici la preuve ! 

Le Japon est le pays du WTF, on le sait. Mais là, c’est fort de café ! En effet, la société Wakino Ad Company filiale de la société de produits de beauté Liberta, envisage d’utiliser les aisselles comme nouvel espace publicitaire. Comment dit-on malaise en japonais ?

Avec un taux horaire de 10 000 JP ou 80,05 euros cette entreprise propose donc de louer des aisselles de femmes. Le projet repousse audacieusement ou ridiculement les limites de la commercialisation traditionnelle, en cherchant de nouveaux médiums qui captent l’attention non seulement par le produit exposé, mais aussi par le format. Le métro étant un endroit parfait pour mettre en place cette nouvelle forme de communication.

Selon The Telegraph, Wakino a signé son premier client avec cette idée : la clinique Seishin Biyo, qui utilise donc les « publicités d’aisselles » pour promouvoir son service d’épilation d’aisselles. Pour ce qui est du prix, porte sur des aisselles avec des taux de 10000 (£68.60) pour une heure d’exposition.

Notez par ailleurs que les aisselles ne sont pas les premières parties du corps à avoir été utilisées par les annonceurs japonais. En 2013, la société japonaise de marketing Absolute Territory dévoilait une campagne avec des femmes rémunérées pour coller des tatouages temporaires de logos de marque sur leurs jambes. Selon The Independent, environ 1 300 femmes ont fait une demande afin de faire partie de cette campagne. 

Comme vous pouvez le constater, on n’arrête plus le progrès…

Les derniers articles par ValentinR (tout voir)

Source: J’ai un pote dans la com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here