Le cancer du cerveau est une maladie du cerveau où les cellules cancéreuses (malignes) se développent dans les tissus cérébraux. Les cellules cancéreuses se développent pour former une masse de tissu cancéreux (tumeur) qui interfère avec les fonctions du tissu cérébral telles que le contrôle musculaire, la sensation, la mémoire et d’autres fonctions normales du corps. Les tumeurs composées de cellules cancéreuses sont appelées tumeurs malignes et celles composées de cellules non cancéreuses sont appelées tumeurs bénignes. Les cellules cancéreuses qui se développent à partir du tissu cérébral sont appelées tumeurs primitives du cerveau. Les statistiques suggèrent que le cancer du cerveau n’est pas rare et devrait se développer chez environ 20 000 personnes par an.
Il existe deux principaux types de cancer du cerveau. Le cancer primitif du cerveau commence dans le cerveau. Le cancer du cerveau métastatique commence quelque part dans le corps et se dirige vers le cerveau. Les tumeurs cérébrales peuvent être bénignes, sans cellules cancéreuses, ou malignes, avec des cellules cancéreuses qui se développent rapidement.
Le cancer primitif du cerveau se propage rarement au-delà du système nerveux central et la mort résulte d’une croissance tumorale incontrôlée dans l’espace restreint du crâne. Le cancer du cerveau métastatique indique une maladie avancée et un pronostic sombre.
Les tumeurs cérébrales métastatiques sont constituées de cellules cancéreuses provenant d’une tumeur située ailleurs dans le corps. Les cellules se propagent dans le cerveau à partir d’une autre tumeur dans le cadre d’un processus appelé métastase. Environ 25% des tumeurs ailleurs dans le corps métastasent au cerveau.
Symptômes du cancer du cerveau
Les tumeurs cérébrales peuvent endommager les voies neurologiques essentielles et envahir et comprimer les tissus cérébraux. Les symptômes se développent généralement avec le temps et leurs caractéristiques dépendent de l’emplacement et de la taille de la tumeur.
Les cancers sont généralement indolores au début. À mesure qu’ils grandissent, le premier symptôme est souvent un léger inconfort, qui peut s’aggraver progressivement pour devenir une douleur de plus en plus grave à mesure que le cancer s’agrandit. La douleur peut résulter de la compression ou de l’érosion du cancer dans les nerfs ou d’autres structures.
Les symptômes sont causés par la tumeur qui presse ou empiète sur d’autres parties de votre cerveau et les empêche de fonctionner normalement.
Un signe est aussi une indication que quelque chose ne va pas dans le corps. Mais les signes sont définis comme des éléments pouvant être vus par un médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé. La fièvre, une fréquence respiratoire rapide et des bruits respiratoires anormaux entendus à l’aide d’un stéthoscope peuvent être des signes de pneumonie.
Comme le crâne est en os, le cerveau dispose d’un espace déterminé. La tumeur en croissance augmente la pression à l’intérieur de cet espace fixe. C’est ce qu’on appelle la «pression intracrânienne élevée».
Le mal des transports est une perturbation très fréquente de l’oreille interne provoquée par des mouvements répétés tels que la houle de la mer, le mouvement d’une voiture, le mouvement d’un avion dans un air turbulent, etc. également appelé le labyrinthe), le mal des transports affecte le sens de l’équilibre et de l’équilibre et, par conséquent, le sens de l’orientation spatiale.
Les tumeurs cérébrales peuvent souvent présenter des symptômes différents en fonction de l’emplacement de la tumeur. Certains symptômes généraux des tumeurs cérébrales doivent être examinés par un médecin s’ils en ont l’expérience.
Les crises sont l’un des symptômes les plus courants des tumeurs cérébrales. Environ une personne sur quatre ayant une tumeur au cerveau s’adresse d’abord à son médecin car elle a fait une crise. Une crise peut simplement consister en une secousse ou une contraction d’une main, d’un bras ou d’une jambe.
Aux derniers stades de la maladie, des changements spectaculaires de la pression artérielle peuvent survenir. Les convulsions sont un symptôme courant des tumeurs cérébrales bénignes et des cancers à croissance lente. Les tumeurs peuvent affaiblir ou paralyser une partie du corps. L’ouïe, la vue et l’odorat peuvent être affectés.
  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here